L'ancien Premier ministre pense que la France ne peut se "priver" de cette ressource et a le potentiel d'être "au gaz de schiste ce que le Qatar est au pétrole".

Le rapport Gallois préconisait d'exploiter les gaz de schiste afin de diminuer la dépendance de la France à l'importation d'hydrocarbure. Cette mesure a été immédiatement écartée par le gouvernement. Toutefois, cette décision ne satisfait pas Michel Rocard qui explique dans un entretien au "Monde" que malgré une prudence dans un premier temps, la France ne peut "se priver" de cette ressource. 

Le Nouvel Observateur > lire l'article complet