Chers militants français contre la fracturation hydraulique, Chers Désobéissants, Chers Dindons de la Farce,

C’est avec grand intérêt que nous avons suivi de ce côté-ci du Rhin l’action menée ces derniers jours à Jouarre pour attirer l’attention des médias et du grand public sur l’hérésie que constitue ce type de forage à l’époque de la transition énergétique en Europe. 

Nous, les collectifs allemands contre la fracturation hydraulique, tirons notre chapeau bas face à cet acte de désobéissance civique mis en œuvre par nos confrères et consoeurs français. Votre action, votre courage, votre détermination sont pour nous un exemple à suivre quand l’heure sera venue de défendre notre sous-sol, notre eau, nos paysages et notre air non plus dans l’arène civile et politique, mais sur le terrain. Quand les arguments de la raison ne seront plus entendus et que la conciliation et la négociation – instruments de revendication traditionnels en Allemagne – nous sembleront vaines, il sera alors temps pour nous de suivre nos amis français et d’adopter leur tempérament combattif pour défendre « bec et ongle » ce qui nous est cher. 

Par la présente, Nous, les collectifs allemands contre la fracturation hydraulique, exprimons notre entière solidarité aux collectifs français agissant pour la même cause : la transition énergétique et l’interdiction totale de la fracturation hydraulique.

NI ICI NI AILLEURS - NI AUJOURD’HUI NI DEMAIN 
Lünne, le 23 septembre 2013 
Rozenn Le Calvez, Au nom des collectifs allemands contre la fracturation hydraulique

Publié sur Aldeah.org