mercredi 30 septembre 2015

Jouy-le-Châtel : Vermilion autorisé à forer 30 nouveaux puits

L’attrait de Vermilion pour le sous-sol de la Brie s’aiguise d’année en année. L’entreprise canadienne, premier producteur de pétrole en France qui extrait la moitié du pétrole de l’Hexagone soit 9 000 barils par jour, vient d’obtenir l’autorisation pour se développer encore davantage.

Le Parisien > lire l'article complet

Posté par boucheaoreille77 à 16:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Vermilion désormais seul propriétaire du permis de Château-Thierry

Dernières nouvelles sur le permis de Château-Thierry et sur la problèmatique de l'extraction des gaz et huiles de schiste et gaz de houille:

la Sté pétrolière Hess Oil a été absorbée par Vermilion et porte désormais le nom de Vermilion Louise. Bertrand Demont, qui en était le dirigeant, ne fait plus partie du personnel , ni Guillaume Defaux qui était en charge de la communication, entre autres.

Vermilion est donc désormais le seul détenteur du permis de Château-Thierry et le seul interlocuteur.

La demande de prolongation du permis de Château-Thierry pour sa deuxième période est toujours en cours d'instruction dans les services du Ministère.

Ségolène Royal, depuis son arrivée, a malheureusement déjà signé des autorisations de prolongation de permis. En particulier,  le permis dit  de "La Folie de Paris" où elle a signé à la fois, une mutation au profit d'un nouvel opérateur et une prolongation. La coordination nationale des collectifs français anti-gaz et huiles de schiste et de houille a réagi : sous l'égide des Amis de la Terre, elle a  déposé un recours gracieux suivi d'un recours contentieux devant le tribunal administratif de Cergy. L'affaire n'a pas encore été jugée.

Collectif Carmen > lire l'article complet

Le gouvernement français accorde de nouveaux permis d’exploration pétrolière

Les ministres de l’Écologie, Ségolène Royal, et de l’Économie, Emmanuel Macron, viennent d’accorder trois nouveaux permis de recherches d’hydrocarbures liquides ou gazeux. Ils se situent en Seine-et-Marne, dans le Bas-Rhin et dans la Marne. Les deux ministres ont également prolongé deux autres autorisations jusqu’à fin 2018, en Moselle et sur l’île de Juan de Nova, en « terres australes et antarctiques françaises », entre Madagascar et le Mozambique. Ces cinq arrêtés ont été délivrés le 21 septembre. Ils marquent une nette inflexion du gouvernement en la matière, lui qui s’était jusqu’ici gardé d’accorder de trop nombreux permis.

L’entreprise pétrolière canadienne Vermilion Energy se voit attribuer le permis de Champfolie. Elle étend ainsi sa concession près de Chaunoy, un des plus importants gisements de pétrole exploité dans la région Ile-de-France. À terme, l’entreprise mise sur un assouplissement de la législation interdisant l’utilisation de la fracturation hydraulique : « On espère pouvoir démontrer que cette technique est respectueuse des règles de l’administration française et de l’environnement », affirmait Vermilion.

Bastamag > lire l'article complet

samedi 26 septembre 2015

Rien ne va plus pour le gaz de schiste

Fermeture de centaines de puits, suppression de milliers d'emplois : avec la baisse du prix du baril de pétrole, le gaz de schiste a pris un sacré coup sur la tête.

Les zones d'exploitation pétrolières du Texas - l'un des principaux états américains où l'on exploite le schiste - sont aujourd'hui désertées par les aventuriers qui étaient venus chercher fortune dans la ruée vers l'or noir (le pétrole de schiste). Depuis la chute du prix du pétrole, bon nombres de puits ne sont plus rentables, compte tenu de leur condition d'exploitation qui est plus coûteuse que les techniques traditionnelles. Par rapport au pic d'octobre 2014, quand la bulle du schiste était la plus gonflée, on a donc fermé 40% des puits aux États-Unis.

RTL > lire l'article complet

Posté par boucheaoreille77 à 09:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 6 septembre 2015

Vermilion seul maitre à bord sur le permis de Chateau-Thierry

Pour cette nouvelle rentrée, voici quelques nouvelles.
Tout d'abord, Hess Oil France a disparu, pour être remplacé, absorbé par Vermilion. 
En effet, le 16 juin dernier, Vermilion a absorbé Hess Oil France, par l'intermédiaire d'une nouvelle filiale, intitulée Vermilion Louise. 
L'entreprise Hess Oil France a changé de président (c'est le président de Vermilion qui dirige Hess Oil), a changé d'adresse (l'entreprise est désormais domiciliée à Parentis, dans les Landes. C'est le siège de Vermilion)et a changé de nom, désormais l'entreprise s'appelle Vermilion Louise. 
Tout a été rendu public il y a quelques jours seulement.
Vermilion est désormais seul maitre à bord sur le permis de Chateau-Thierry. Il en est détenteur (depuis l'absorption de Zaza France par Vermilion), mais par un tour de passe-passe complexe, Hess était propriétaire de 100% des parts. Hess absorbée par Vermilion, les parts du permis de Chateau-Thierry reviennent dans l'escarcelle de Vermilion. 
Désormais, Vermilion n'a plus à négocier avec quiconque en ce qui concerne le permis de Château-Thierry. 
La prolongation est toujours en cours d'instruction. Pour combien de temps? Est-ce que la prolongation va être bientôt signée? 
On peut dire que Hess n'était pas dans les petits papiers du ministère. En revanche on peut dire que Vermilion est plutôt "bien en cours". 
Vermilion vient juste de subir un revers ces derniers jours: il y a eu une enquête publique avant d'autoriser Vermilion à forer une dizaine de nouveaux puits dans l'Essonne.
Et, bonne surprise, le commissaire enquêteur a rendu un avis défavorable. Cela ne veut pas dire que le préfet va interdire les forages, cela signifie seulement que Vermilion n'est plus aussi "chevalier blanc-propre-sur-lui" qu'avant. 
La suite bientôt…

Posté par boucheaoreille77 à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,