le 21 juillet - 10:30, à Pau,
rassemblement devant la préfecture 
Pas de nouvelle sismique sur le permis de Claracq!

L’été est arrivé et vous avez laissé le Pays Fertois derrière vous. Vous êtes peut-être en vacances dans les Pyrénées Atlantiques ou dans les Landes. Vous vous souvenez, 2011, 2012, 2013, etc.
Nous nous sommes mobilisés pour nous opposer au permis de Château-Thierry, nous opposer aux forages à Doue et à Jouarre… etc. 

Cela ressemble à une histoire déjà ancienne. 

Et bien dans les Pyrénnées-Atlantiques, il y a un permis de recherche d’hydrocarbures encore actif.
Il s’agit du “permis de Claracq”, ce permis est encore actif.
Le détenteur de ce permis, Investacq, a décidé de procéder à une “campagne d’acquisition sismique”. C’est le terme technique pour dire que des camions vibrateurs vont passer dans un petit coin des pyrénées atlantiques, pas loin de Pau. Et le préfet ne semble pas très décidé à imposer quelques limites de bon sens. Les routes sont très étroites et sinueuses dans ce coin. Or le préfet n’a fait aucune recommandation spécifique pour limiter l’horaire des passages des camions. 

Vous êtes à Pau le 21 juillet? Profitez-en pour aller manifester devant la préfecture le matin
Un nouveau collectif s’est créé il y a quelques semaines pour s’opposer au passage des camions vibrateurs. Ce « comité citoyen » (c’est son nom) souhaite rencontrer le préfet. Ils proposent un rassemblement à Pau, devant la préfecture le 21. N’hésitez pas à y aller si vous êtes dans les parages. 

Et si vous vous promenez actuellement sur les petites routes et les chemins entre
Garos, Arzcq-Arraziguet, Bouillon,
Cabidos, Fichous-Riumayou, Larreule,
Louvigny, Lonçon, Mialos, Momas,
Piets-Plasence-Moustrou, Seby, Uzan et Vignes
vous avez peut-être aperçu de curieux petits piquets plantés tous les 50 mètres environ. 

Ces piquets sont posés par l’entreprise qui va faire passer plus tard les camions vibrateurs. 
Les piquets sont des repères qui seront remplacés dans quelques jours par des capteurs, des géophones. 

Cette campagne d'acquisition sismique (une grosse échographie du sous-sol) est faite par l'entreprise GTG, celle qui a fait la campagne sismique sur la concession de Villeperdue (dans la Marne) en mai 2017. 

Certains profitent des vacances pour aller à la pêche, pour herboriser, pour photographier les lézards.
Pourquoi ne pas ramener un souvenir d’une campagne sismique à venir, quelques petits piquets?
Mais attention, c'est comme pour les fleurs, ne rentrez pas dans les champs qui n'ont pas encore été moissonnés, vous risquez d'endommager des cultures. Pas d'inquiétude, il y a plein de piquets le long de toutes les petites routes reliant ces 14 communes. Ce n'est pas tous les jours qu'on va sur un territoire qui s'apprête à accueillir des camions vibrateurs, ça vaut bien un petit souvenir!

 

Pour ceux qui souhaitent en savoir un peu plus:

RecapSismiqueClaracq