vendredi 27 mai 2016

Demande d'extension de la concession de Champotran - réunion publique au Plessis-Feu-Aussous (77)

Réunion publique

le 30 maiI 2016 à 20h
au Plessis-Feu-Aussous (77)
sous le préau attenant à la mairie

Cette réunion est organisée par le collectif de la Brie (collectif local) en collaboration avec le collectif Pays fertois. 

La concession fait l'objet d'une demande d'extension qui la ferait passer de 94 km² à 216 km².

Le but de cette réunion est de présenter les documents mis à disposition du public dans le cadre de l'enquête publique (du 9 mai au 9 juin), de leurs lacunes et de démontrer que le danger subsiste qu'il s'agisse ou non d'exploiter la roche-mère. Il est question de dizaines, voire de centaines de puits que Vermilion pourrait forer.

Isabelle Lévy participera à la réunion.

Avis d'enquête publique sur le site de la Mairie du Plessis Feu Aussous

Merci de faire circuler l'information autour de vous.


mardi 19 avril 2016

Vermilion souhaite étendre la concession de Champotran

extension_champotran_2016b4

Vermilion aimerait agrandir la concession de Champotran. Sa surface actuelle est d'environ 90 km2. Après extension, si celle-ci est octroyée, serait un peu supérieure à 200 km2. 

Une enquête publique aura lieu du 9 mai au 9 juin.

Le calendrier des présences du commissaire enquêteur est visible sur le site de la préfecture de Seine-&-Marne

La demande d'extension impacte les communes suivantes: Amillis, Beautheil, La Chapelle-Saint-Sulpice, Chateaubleau, Chevru, La Croix-En-Brie, Cucharmoy, Dagny, Gastins,  Gurcy-Le-Chatel, Jouy-Le-Chatel, Lizines, Maison-Rouge, Meigneux, Pecy, Le Plessis-Feu-Aussoux, Rampillon, Saint-Just-En-Brie, Saints,  Sognolles-En-Montois, Touquin, Vanville, Vaudoy-En-Brie, Vieux-Champagne, Villeneuve-Les-Bordes, Voinsles

Les documents mis à disposition du public dans le cadre de l'enquête publique sont téléchargeables dès maintenant.

Très bonne lecture. La suite dans quelques jours… 

Posté par isa_jouarre77 à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 26 octobre 2015

Jouarre. Pétrole : Vermilion a démonté sa plate-forme

Le pétrolier a procédé début octobre à la remise en état de sa plate-forme créée, à La Petite Brosse, sur le permis de Château-Thierry.

Durant plusieurs jours, début octobre, les riverains et les automobilistes qui fréquentent tous les jours, à Jouarre, le secteur du site de la Petite Brosse ont pu apercevoir des travaux en cours sur la plate-forme et croiser le va-et-vient des camions. Et chacun de se demander ce qui pouvait bien à nouveau se passer sur ce chantier. Nous avons interrogé le pétrolier canadien sur ses intentions.

www.lepaysbriard.fr > lire l'article complet

Posté par boucheaoreille77 à 00:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 14 octobre 2015

Réunion publique du Collectif du Pays Fertois

A vos agendas et autres calendriers… 

Nous nous retrouverons le 

4 novembre à 20h

à la salle Saint-Paul à Jouarre. 

On aurait pu penser que l'imminence de la COP21 aurait calmé le jeu en matière de signature de nouveaux permis de recherche d'hydrocarbure. 

Il n'en n'est rien ! Ségolène Royal vient d'octroyer trois nouveaux “permis exclusifs de recherche d'hydrocarbure” (PERH). 

L'un d'entre eux se trouve dans notre région. Il s'agit du permis de Champfolie. L'heureux bénéficiaire est … Vermilion. 

Par ailleurs le préfet de Seine-et-Marne vient d'autoriser le même Vermilion à effectuer 30 nouveaux forages sur la concession de Champotran…
Quand on sait que la concession de Champotran s'étend sur 90 km2, 30 nouveaux forages, ça fait beaucoup!!!

Quel est l'intérêt d'un nouveau permis à l'heure où le prix du baril est toujours au plus bas, à l'heure où il y a une surproduction de pétrole dans le monde, à l'heure où les banques américaines commencent à “désinvestir” ce secteur, à l'heure où les entreprises pétrolières américaines ont licencié plus de 200.000 salariés depuis le début de l'année? Nous évoquerons toutes ces questions lors de la prochaine réunion du 4 novembre.

Notez aussi dans vos agendas: le 29 novembre, à Paris, une grande marche internationale pour une justice climatique est organisée par plus de 150 organisations, collectifs, ong, etc. Cette marche a pour objectif de rappeler aux dirigeants du monde entier que les mesures qu'ils envisagent sont dérisoires au regard des enjeux réels. 

Les collectifs s'opposant à l'exploration/exploitation du pétrole et du gaz de schiste y ont leur place !!!

Merci de faire tourner cette information sur vos réseaux.

mercredi 30 septembre 2015

Jouy-le-Châtel : Vermilion autorisé à forer 30 nouveaux puits

L’attrait de Vermilion pour le sous-sol de la Brie s’aiguise d’année en année. L’entreprise canadienne, premier producteur de pétrole en France qui extrait la moitié du pétrole de l’Hexagone soit 9 000 barils par jour, vient d’obtenir l’autorisation pour se développer encore davantage.

Le Parisien > lire l'article complet

Posté par boucheaoreille77 à 16:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Le gouvernement français accorde de nouveaux permis d’exploration pétrolière

Les ministres de l’Écologie, Ségolène Royal, et de l’Économie, Emmanuel Macron, viennent d’accorder trois nouveaux permis de recherches d’hydrocarbures liquides ou gazeux. Ils se situent en Seine-et-Marne, dans le Bas-Rhin et dans la Marne. Les deux ministres ont également prolongé deux autres autorisations jusqu’à fin 2018, en Moselle et sur l’île de Juan de Nova, en « terres australes et antarctiques françaises », entre Madagascar et le Mozambique. Ces cinq arrêtés ont été délivrés le 21 septembre. Ils marquent une nette inflexion du gouvernement en la matière, lui qui s’était jusqu’ici gardé d’accorder de trop nombreux permis.

L’entreprise pétrolière canadienne Vermilion Energy se voit attribuer le permis de Champfolie. Elle étend ainsi sa concession près de Chaunoy, un des plus importants gisements de pétrole exploité dans la région Ile-de-France. À terme, l’entreprise mise sur un assouplissement de la législation interdisant l’utilisation de la fracturation hydraulique : « On espère pouvoir démontrer que cette technique est respectueuse des règles de l’administration française et de l’environnement », affirmait Vermilion.

Bastamag > lire l'article complet

mercredi 4 mars 2015

Ségolène Royal signe la prolongation exceptionnelle du permis de St Just en Brie

Mise à jour du 6 mars - article Actu Environnement > cliquer le lien en dernière ligne ci-dessous.

Arrêté du 23 février 2015 accordant la prolongation exceptionnelle du permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures conventionnels liquides ou gazeux, dit « Permis de Saint-Just-en-Brie »

Comment est-il possible que la ministre, Ségolène Royal, signe un arrêté accordant la prolongation exceptionnelle du permis exclusif de recherche de mines d'hydrocarbures CONVENTIONNELS. 

Cette notion n'existe pas dans le code minier ! 

Dans le rapport (3392) produit pour l'Assemblée Nationale, signé par Michel Havard et Jean-Paul Chanteguet (4 mai 2011), on trouve page 25: 

La recherche d’huile de roche-mère est plus avancée dans le bassin parisien. Elle s’opère à partir de permis exclusifs de recherches non dédiés. Ces permis ne distinguent pas le type de gisement recherché et l’on peut espérer trouver sur un même périmètre des accumulations traditionnelles et des gisements de d’huiles de roche-mère à des horizons différents (Lias et Trias). Les recherches peuvent également être conduites sur le périmètre d’une concession accordée pour l’exploitation d’une accumulation traditionnelle. Ainsi, c’est à partir de la concession dite de «Champotran » que Vermillon REP a foré deux puits de recherches d’huile de roche-mère qui produisent actuellement quelques m3 par jour.

A l’examen des déclarations d’ouverture des travaux miniers, il apparaît que deux opérateurs se proposent de réaliser des forages « tests » de production d’huile de roche-mère à partir d’un puits vertical : Toreador Energy France et Vermilion REP.

Toreador, associé aujourd’hui à la société Hess, a obtenu en octobre 2010 un arrêté préfectoral encadrant ses travaux miniers pour le forage de trois puits de recherches sur son permis de recherche dit de « Château-Thierry ». Il a déposé d’autres déclarations de travaux pour son permis de recherche de « Mairy ». Des projets de forage d’exploration sont également formés pour le permis de recherches de Leudon-en-Brie.

Vermilion REP dispose d’arrêtés préfectoraux pour poursuivre ses travaux de recherches d’huile de roche-mère sur ses concessions dites de « Champotran » et de « Donnemarie ». Vermilion REP envisage également des travaux de recherche à l’horizon Lias dans son permis de recherches de « Saint-Just-en-Brie ».

Lire aussi article du 6 mars 2015 - Actu Environnement > Gaz de schiste : vers le renouvellement des permis bloqués depuis 2011 ?

mardi 26 août 2014

Renouvellement du permis de Château-Thierry : demande de document à Monsieur le Préfet de Seine & Marne

Petit rappel historique:

  • Le permis de Château-Thierry a été accordé pour cinq ans, en 2009, à la société Toréador. 
  • La société Toreador a été rachetée par la société Zaza en 2011. Zaza est alors devenu détenteur du permis de Château-Thierry
  • Et Zaza a été rachetée par l'entreprise Vermilion Moraine (une filiale de Vermilion) en 2012. Vermilion Moraine est alors devenu détenteur…

Toutefois, il semble que Vermilion Moraine n'ait pas prévu de rester détenteur de ce permis. Si tout s'était déroulé comme le souhaitaient les principaux acteurs de la pièce (Vermilion et Hess), le permis de Château-Thierry aurait du être récupéré par Hess Oil France, à la suite d'une opération appelée “mutation” (nom donné à la transmission d'un permis de recherche exclusif d'hydrocarbures liquides ou gazeux). 

Un petit grain de sable dans le scénario, pourtant apparemment sans faille, n'a pas permis à Hess Oil de devenir détenteur du permis de Château-Thierry: Philippe Martin, alors ministre de l'écologie, s'est opposé à la mutation au profit de Hess Oil France.

Vermilion Moraine reste donc officiellement détenteur du permis de Château-Thierry. Le code minier prévoit que seul le détenteur du permis peut en demander la prolongation. Le code minier prévoit aussi que la surface du territoire affecté par ce permis doit être divisée par deux pour la seconde période. Nous aimerions bien évidemment connaître la surface que Vermilion Moraine entend conserver pour cette deuxième phase du permis. 

Le collectif a adressé la lettre suivante au nouveau préfet de Seine & Marne afin d'obtenir les documents permettant de connaître la teneur de la demande de renouvellement du permis dit de Château-Thierry émanant de la société Vermillon Moraine, dans un souci de transparence tout à fait légitime.

la lettre envoyée au préfet de Seine & Marne

mercredi 12 mars 2014

Le Tribunal Administratif de Melun interdit le forage de Hess à #Nonville

Le tribunal administratif de Melun a interdit mercredi 12 mars, un forage d'exploration pétrolière à Nonville (Seine-et-Marne). Une décision que les militants anti-gaz de schiste présentent comme une première en France.

Selon l'avocat de la commune de Nonville, Maitre Arnaud Gossement, la décision du tribunal revient à annuler totalement l'autorisation de forage obtenue par le groupe américain Hess Oil.

En pratique, le pétrolier n'a plus le droit de forer dans cette commune à 70 kilomètres au sud-est de Paris, explique Me Gossement, même si le permis exclusif de recherche d'hydrocarbures qu'il détient n'a pas été formellement annulé par le tribunal. Selon Me Gossement, "C'est la première fois qu'un forage de ce type est interdit".

FR3 > lire l'article complet

Posté par colfertois à 23:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 7 février 2014

Vermilion poursuit ses découvertes de pétrole en Brie

Récemment distingué par le ministre de l’écologie Philippe Martin, Vermilion a demandé l’attribution d’une concession contiguë à l’Est de celle de Champotran

Vermilion souhaite intensifier la production de pétrole (à extraction conventionnel) en Seine-et-Marne et en Brie en particulier et a demandé l’attribution pour 25 ans d’une concession de 34,39 km2 dite ‘’La Conquillie’’ qui concerne tout ou partie des territoires des communes de « Bannost-Villagagnon, Bézalles, Boisdon, Chenoise, Jouy-le-Châtel et Saint-Hilliers », précise l’arrêté préfectoral 2013/DCSE/M/031 instituant l’enquête publique préalable obligatoire qui se déroule jusqu’au 8 février. Une demande qui intervient peu de temps après les 5 nouvelles découvertes pétrolières près de Vaudoy-en-Brie et Jouy-le-Châtel et leur mise en production et qui semblent confirmer les études indiquant que les réserves pétrolières en place sont supérieures à ce qui a déjà été extrait.

Le Pays Briard > lire l'article / article complet sur version papier du 4 février.