vendredi 27 mai 2016

Demande d'extension de la concession de Champotran - réunion publique au Plessis-Feu-Aussous (77)

Réunion publique

le 30 maiI 2016 à 20h
au Plessis-Feu-Aussous (77)
sous le préau attenant à la mairie

Cette réunion est organisée par le collectif de la Brie (collectif local) en collaboration avec le collectif Pays fertois. 

La concession fait l'objet d'une demande d'extension qui la ferait passer de 94 km² à 216 km².

Le but de cette réunion est de présenter les documents mis à disposition du public dans le cadre de l'enquête publique (du 9 mai au 9 juin), de leurs lacunes et de démontrer que le danger subsiste qu'il s'agisse ou non d'exploiter la roche-mère. Il est question de dizaines, voire de centaines de puits que Vermilion pourrait forer.

Isabelle Lévy participera à la réunion.

Avis d'enquête publique sur le site de la Mairie du Plessis Feu Aussous

Merci de faire circuler l'information autour de vous.


mercredi 2 décembre 2015

Un atelier "le schiste, ce n'est pas fini!" à Montreuil samedi 5 et dimanche 6 décembre

Vous qui lisez ce blog, vous savez que "le schiste ce n'est pas fini!".

Vous avez participé à des manifestations, des réunions, des projections, des discussions.

Mais vous savez aussi que depuis que la foreuse a quitté la plateforme de Jouarre, en septembre 2013, la chape de plomb est retombée sur l'ensemble des media (ou presque). Les informations concernant les gaz et pétrole de schiste sont peu disponibles, vous avez sans doute remarqué qu'autour de vous, beaucoup de gens ont l'impression que tout est rentré dans l'ordre, que le danger s'est éloigné. 

Nous vous proposons de participer à l'atelier “le schiste, ce n'est pas fini!” qui se déroulera dans le cadre du forum climat, à Montreuil les 5 et 6 décembre, en parallèle des réunions officielles de la COP21 animé par des militants de différents collectifs français. 

Nous tiendrons "salle ouverte", pendant les deux jours, 

de 10 heures à 18 heures 30

au lycée Jean-Jaurès, salle 427,

rue Dombasle, à Montreuil, pas très loin de la mairie.  

Un atelier, ça veut dire quoi?

C’est d’abord un espace de rencontre, un espace de discussion, d’échange. 

C'est un lieu sans tribune, ni tribuns où vous pourrez trouver des réponses aux différentes questions que vous vous posez concernant les gaz et pétrole de schiste. 

C’est un espace où il n'y aura pas de prise de parole à heure fixe, pas de discours, mais un lieu avec de quoi s’informer (documentation, audio-visuels) et des personnes ressource (membres de différents collectifs) pour dialoguer et poser, directement, sans contraintes de temps, toutes ces questions concernant les hydrocarbures extrêmes qui vous taraudent :

• Puisqu’une loi interdit la fracturation hydraulique en France, pourquoi s'obstiner à lutter ?

• Pourquoi les industriels croient-ils encore au gaz de schiste en France ?

• Que deviendra cette loi en cas de changement de majorité ?

• Y a-t-il encore des permis d’exploration en cours en France ? De nouveaux permis ont-ils été signés ? Dans quel secteur ?

• Pourquoi le nouveau code minier, en préparation, va-t-il favoriser l’exctractivisme à tout va?

• Comment les lobbies nous promettent une extraction « propre » ? Quels sont les “mensonges” ?

• Quelle différence entre pétrole et gaz de schiste ? Entre gaz de houille et gaz de couche ?

• Pourquoi le gaz de schiste n’est pas le bon carburant pour une diminution du rejet des gaz à effet de serre ?

• Réchauffement global et pétrole et gaz de schiste ?

• Peut-on fracturer sans que cela ne se voie ?

• Que se passe-t-il dans le Nord de la France et en Lorraine, avec le gaz de couche ?

• Que sait-on de la relation avec le monde de la finance? Le schiste, une pyramide de Ponzi ?

• Et la géopolitique dans tout ça? 

• Quels sont les impacts environnementaux, sanitaires et sociaux ?

• Que se passe-t-il ailleurs dans le monde : en Grande-Bretagne, en Roumanie, au Maghreb, en Argentine, aux Etats-Unis, au Canada, etc. ?

• Pourquoi des méga-projets de gazoducs à travers l’Europe et entre l’Afrique du Nord et l’Europe ?

• La France est-elle le seul pays où la fracturation hydraulique est interdite ?

• Qu’est qu’un « moratoire » ?

• On a parlé d'une bulle spéculative, pourquoi? Comment ça fonctionne? 

• Il est question d'un nouveau code minier, qu'est-ce qu'il y a dedans? 

• Quel est l'impact de la baisse actuelle du prix du pétrole ?

• Quels liens avec les autres mouvements sociaux ? Pour l’eau, contre l’accaparement des terres, les grands projets inutiles… ? …

••• Et toutes les questions qui vous plairont ;-)

 

Un atelier, ça se passe comment?

Une salle, quelques tables disséminées dans la salle, quelques chaises. 

Des militants disponibles, des documents à disposition sous forme de panneaux, de classeurs, de vidéos visisbles sur des tablettes, 

Des quiz, pour faire fonctionner votre mémoire

Quelques petits gâteaux et des boissons chaudes…

Et du temps pour les uns ou les autres… des questions, des réponses. 

Le droit de ne pas savoir, le droit de poser les questions qu’on n’ose pas poser en réunion publique!  

L'atelier sera ouvert  à partir de 10 heures du matin, jusqu'à 18 heures 30, le samedi 5 et le dimanche 6 décembre, au lycée Jean-Jaurès, rue Dombasle à Montreuil, salle 427. Le métro le plus proche : Mairie de Montreuil, ensuite un petit peu de marche à pied, et vous y êtes. 

En faisant circuler cette information, vous serez déjà un acteur de cet atelier!

Le combat concernant les énergies extrêmes, les hydrocarbures non conventionnels est loin d’être terminé.

Les pétroliers sont encore à l'œuvre, sans faire de bruit…

mercredi 11 novembre 2015

Manifestation à Jouarre le 15 novembre à 11h

Février 2013 au croisement Courte Soupe // Pierre Levée
Février 2013 au croisement Courte Soupe X Pierre Levée
A quelques semaines de la COP21, de nouveaux permis de recherche d'hydrocarbures ont été délivrés par la Ministre de l'Environnement. 
Lorsque les dossiers ont été déposés, les objectifs concernaient explicitement les hydrocarbures non conventionnels. 
Le Collectif du Pays Fertois "Non au pétrole de schiste" manifestera son opposition le
15 novembre, à 11 heures, 
à la jonction de la D19 et de la D21 
entre Pierre Levée et Courte Soupe (77580)
non loin de la plateforme sur laquelle Hess Oil avait installé sa foreuse.
nous irons ensuite au carrefour Jehan de Brie  (jonction D19 et D402) aux vergers de Nolongues.
Merci de relayer cette information sur vos réseaux !

mardi 10 novembre 2015

Les anti-gaz (et pétrole) de schiste toujours mobilisés

Isabelle Lévy présente le masque prévu pour la manifestation du 29 novembre à Paris.

Les militants ne baissent pas les bras. Ils restent plus que jamais vigilants face aux évolutions des pétroliers.

Le Collectif du Pays Fertois continue à dire “Non au pétrole de schiste !” Il a organisé une réunion publique le 4 novembre, à la salle Saint Paul de Jouarre. Isabelle Lévy y a fait le point sur le dossier de l’exploration/exploitation du pétrole et du gaz de schiste. Elle a aussi présenté les actions de la Coalition Climat 21 mobilisée dans le contexte de la COP 21.

Le ton est donné dès le début de la réunion. « Les nouvelles ne sont pas bonnes ». Isabelle Lévy annonce le rachat par la compagnie Vermilion de Hess Oil, ce qui permet au premier producteur d’hydrocarbures liquides en France d’entrer en possession du permis de Château-Thierry.

Elle annonce également que la ministre de l’environnement, Ségolène Royal, « vient d’octroyer trois nouveaux “permis exclusif de recherche d’hydrocarbure” (PERH) dont un dans notre région. Il s’agit du permis de Champfolie. » Elle note : « Par ailleurs le préfet de Seine-et-Marne vient d’autoriser la compagnie Vermilion à effectuer 30 nouveaux forages sur la concession de Champotran… »

Le Pays Briard > lire l'article complet

mercredi 14 octobre 2015

Réunion publique du Collectif du Pays Fertois

A vos agendas et autres calendriers… 

Nous nous retrouverons le 

4 novembre à 20h

à la salle Saint-Paul à Jouarre. 

On aurait pu penser que l'imminence de la COP21 aurait calmé le jeu en matière de signature de nouveaux permis de recherche d'hydrocarbure. 

Il n'en n'est rien ! Ségolène Royal vient d'octroyer trois nouveaux “permis exclusifs de recherche d'hydrocarbure” (PERH). 

L'un d'entre eux se trouve dans notre région. Il s'agit du permis de Champfolie. L'heureux bénéficiaire est … Vermilion. 

Par ailleurs le préfet de Seine-et-Marne vient d'autoriser le même Vermilion à effectuer 30 nouveaux forages sur la concession de Champotran…
Quand on sait que la concession de Champotran s'étend sur 90 km2, 30 nouveaux forages, ça fait beaucoup!!!

Quel est l'intérêt d'un nouveau permis à l'heure où le prix du baril est toujours au plus bas, à l'heure où il y a une surproduction de pétrole dans le monde, à l'heure où les banques américaines commencent à “désinvestir” ce secteur, à l'heure où les entreprises pétrolières américaines ont licencié plus de 200.000 salariés depuis le début de l'année? Nous évoquerons toutes ces questions lors de la prochaine réunion du 4 novembre.

Notez aussi dans vos agendas: le 29 novembre, à Paris, une grande marche internationale pour une justice climatique est organisée par plus de 150 organisations, collectifs, ong, etc. Cette marche a pour objectif de rappeler aux dirigeants du monde entier que les mesures qu'ils envisagent sont dérisoires au regard des enjeux réels. 

Les collectifs s'opposant à l'exploration/exploitation du pétrole et du gaz de schiste y ont leur place !!!

Merci de faire tourner cette information sur vos réseaux.


samedi 10 octobre 2015

COP21 - Marche mondiale pour le climat le 29 novembre

Le 29 novembre 2015, le jour de l'ouverture de la COP 21, les citoyens du monde entier qui s'inquiètent du dérèglement climatique descendront dans la rue pour se faire entendre de nos responsables politiques.

masque-stop-gaz-de-schisteLes scientifiques considèrent qu’au-delà d'une augmentation de la température moyenne annuelle de l'atmosphère de + 2°C à la fin du siècle, le dérèglement climatique pourrait s’emballer avec des conséquences catastrophiques. La tendance actuelle de la hausse de la température mondiale nous mène tout droit vers une augmentation désastreuse de + 4,8°C en 2100.

L'organisation de cette marche est en cours. Notez dès maintenant cette date dans vos agendas. Plus nombreux nous serons...

Les collectifs anti schiste se préparent également pour intégrer cette marche, qui, à cette occasion, seront munis de masques. Infos à suivre. 

Le collectif du Pays Fertois prépare une réunion publique très bientôt et y abordera le sujet.

A lire aussi > Reporterre > La société civile prépare une COP 21 pleine de rebondissements

Posté par boucheaoreille77 à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 8 octobre 2015

Gaz et pétrole de schiste : Royal et Macron accordent des permis de recherche... à deux mois de la COP 21 !

À quelques semaines du lancement de la COP 21, la ministre de l’Ecologie et celui de l’Economie ont autorisé de nouvelles concessions de recherche d’hydrocarbures liquides ou gazeux en métropole.

Le 29 septembre 2015, le Journal officiel publiait trois arrêtés ministériels signés par Ségolène Royal octroyant trois nouveaux permis exclusifs de recherche d’hydrocarbures liquides ou gazeux.

Il s’agit des permis de Champfolie (Seine-et-Marne), d’Esthéria (Marne) et d’Herbsheim (Bas-Rhin). Les bénéficiaires de ces permis sont respectivement les entreprises Vermilion, Lundin et Bluebach.

Le permis de Champfolie avait été demandé par Vermilion en 2009, à une époque où la fracturation hydraulique n’était pas remise en question. Il est accordé aujourd’hui. La géologie a-t-elle changé entre temps ? Quel est l’intérêt d’un permis de recherche de 120 km2 pour une entreprise qui détient déjà 13 permis ? Pourquoi Vermilion dépose-t-il régulièrement de nouvelles demandes de permis (26 à ce jour) ? Comment expliquer la nouvelle autorisation faite à Vermilion par le préfet de Seine-et-Marne de procéder à 30 nouveaux forages sur une concession (Champotran) ne faisant que 90 km2 ? Comment expliquer la demande d’autorisation faite par Vermilion de 10 nouveaux forages sur la concession de Vert-le-Grand ? Comment expliquer l’autorisation de deux nouveaux forages sur le permis de Saint-Just-en-Brie malgré les oppositions exprimées des membres du conseil municipal sur les registres de l’enquête publiqueau printemps dernier ?

Isabelle Lévy du Collectif Pays Fertois > lire l'article complet dans Reporterre

jeudi 21 mai 2015

Le 26 mai à 18 h, projection du film “la Tentation du Schiste” au Sénat

De 18h00 à 20h00 - projection - débat autour de la projection du film
La tentation du schiste”, un film de Hervé Nisic et Pierre Stoeber 
organisé par Esther Benbassa, sénatrice EELV du Val-de-Marne.

« Face à la réduction de la production pétrolière conventionnelle, les sables bitumineux ou les gaz et huiles de schiste apparaissent comme une solution tentante. Le sujet est aujourd'hui polémique. Ce film, tourné aux USA, en Grande Bretagne, en Pologne et en France, met en lumière les enjeux de ce regain d'intérêt pour l'énergie fossile à l'heure où le réchauffement climatique pourrait remettre en question les modes de vie liés à la croissance. Il évalue l'alternative énergétique que représentent les «hydrocarbures de roche-mère» en sondant l'efficacité écologique, climatique, énergétique et financière de cette forme de gisement. »

Modératrice : Esther Benbassa, sénatrice EELV du Val-de-Marne

Intervenants : Daniel Breuiller, maire EELV d’Arcueil et Isabelle Levy, Collectif du Pays Fertois, Hervé Nisic et Pierre Stoeber, coréalisateurs du film « La tentation du schiste ».

---------------------------------------------------- 

Palais du Luxembourg, Salle Gaston-Monnerville, 26 rue de Vaugirard 75006 Paris

Inscription obligatoire avant le 18 mai à l’adresse suivante : b.rudinger@clb.senat.fr

lundi 20 avril 2015

Réunion publique le 18 mai à la Ferté sous Jouarre

logo fertois

Lundi 18 mai 2015 à 19h30

Salle des associations
Allée du Jumelage
à La Ferté sous Jouarre

Ordre du jour

 

Nouvelles locales

  • Vermilion
  • Signatures de permis par Ségolène Royal et riposte des collectifs 

Nouvelles nationales

  • Les lobbies silencieux mais toujours à l'oeuvre

Nouvelles internationales

  • Pologne, Danemark, Algérie (liste non exhaustive) 

 

Posté par boucheaoreille77 à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Recours en justice déposé contre un permis déterré par le gouvernement - le permis de la Folie de Paris

__FdP_illus

Le 20 avril 2015 – Les Amis de la Terre France, mandatés par les collectifs français « Non aux pétrole et gaz de schiste et de houille » réunis en coordination, ont déposé aujourd’hui un recours contentieux contre la décision de la ministre de l’Écologie d’accorder en octobre 2014 la mutation du permis exclusif de recherche « La Folie de Paris » en Seine-et-Marne au profit de l’entreprise fantôme Concorde Energie Paris. Au travers de ce recours, les collectifs citoyens et Les Amis de la Terre France entendent dénoncer le double discours de la ministre qui assure qu’il n’y aura pas d’exploitation de gaz et huiles de schiste pendant son mandat, tout en préparant le terrain aux pétroliers pour les années suivantes.

Suite à la décision implicite de refus du recours gracieux présenté par les Amis de la Terre en décembre 2014, c’est un recours contentieux qui vient d’être déposé au Tribunal administratif de Melun contre l’arrêté du 10 octobre 2014. Dans ce dernier, la ministre de l’Écologie Ségolène Royal a accordé la mutation du permis de « la Folie de Paris », alors qu’il existait déjà une décision implicite de rejet, la demande de Concorde Energie Paris datant de plus de 15 mois [1].

Par ailleurs, la ministre a indiqué, dans un courrier envoyé au député de Seine-et-Marne, Olivier Faure, qu’il s’agissait d’un permis visant des hydrocarbures conventionnels, alors que les recherches déjà menées sur ce territoire ont révélé l’absence de pétrole conventionnel. Facteur aggravant, la mutation se fait au profit de la SARL Concorde Energie Paris qui n’est qu’une coquille vide : un capital social de 1000€, entreprise endettée, domiciliée chez son gérant, elle n’a aucun chiffre d’affaire.

Selon Me Louis Cofflard, avocat des Amis de la Terre France, «  Les garanties techniques et financières présentées par la SARL Concorde Energie France apparaissent objectivement insuffisantes et donc insusceptibles de réunir les conditions fixées par le droit minier pour prétendre à l’obtention d’un tel permis ».

Cette décision d’accorder cette mutation est d’autant plus surprenante que Ségolène Royal a rejeté la demande de permis de Calavon, (dans le Lubéron) au motif que l’entreprise pétitionnaire « ne dispose pas en propre des capacités financières nécessaires ». Cette entreprise (Téthys) possède toutefois davantage de capacités financières que Concorde Energie Paris. On peut remarquer que ce rejet faisait suite à la mobilisation locale d’élus et du président du parc naturel régional du Lubéron.

Isabelle Levy, membre du collectif du Pays-Fertois, s’interroge « Quelles sont les relations entre ces entreprises fantômes et les services de l’Etat qui ont instruit le dossier ? L’insolvabilité de Concorde Energie est pourtant facile à vérifier. Pourquoi l’entreprise Tethys, à qui la ministre refuse un permis dans le Lubéron, est-elle bénéficiaire d’une prolongation pour le permis d’Attila, situé dans la Meuse ? »

Le permis de « La Folie de Paris » n’est qu’un cas emblématique : malgré la loi de 2011 interdisant la fracturation hydraulique, et les promesses répétées du gouvernement actuel, il continue d’instruire de nouveaux permis - Gastins, Dicy, Cezy, Rouffy, Estheria, etc. - et a prolongé des permis existants, comme celui de Saint-Just-en-Brie, également en Seine-et-Marne.

Juliette Renaud, chargée de campagne sur les Industries extractives aux Amis de la Terre France s’indigne : « Pourquoi la ministre ressort-elle ces demandes de permis du fond des tiroirs si ce n’est pour répondre aux pressions exercées par les lobbies pétroliers ? Les compagnies préparent le terrain en espérant qu’un changement de gouvernement en 2017 conduira à une abrogation de la loi interdisant la fracturation hydraulique ou rouvrira la porte aux gaz et huiles de schiste par d’autres biais. »

Les Amis de la Terre France et les collectifs français « Non aux pétrole et gaz de schiste et de houille » attendent du Tribunal Administratif de Melun l’annulation du permis « La Folie de Paris » et du gouvernement le refus de toute nouvelle attribution de permis de recherche. Plus largement, ils appellent le gouvernement à maintenir une position ferme d’interdiction de toute expérimentation, exploration et exploitation des hydrocarbures non conventionnels, quelle que soit la technique utilisée. En attendant l’issue de cette procédure judiciaire, et face aux pressions incessantes des compagnies pétrolières, la mobilisation citoyenne ne faiblira pas pour défendre les populations, nos territoires et le climat.

Contacts presse :
Juliette Renaud, Les Amis de la Terre France : 06 86 41 53 43 ; juliette.renaud@amisdelaterre.org 
Isabelle Levy, Collectif du Pays-Fertois : 06 63 04 05 19 ; collectifdupaysfertois@laposte.net

Note :
[1] L’arrêté accorde la mutation et la prolongation de ce permis, ces demandes avaient été déposées respectivement en février et avril 2011.

Liste des collectifs signataires : 
Collectif du Haut Bugey Non aux forages (01)
Collectif non au gaz de schiste Pays de Savoie et de l’Ain (01,73,74)
Collectif GAZPART (02)
Collectif 07 Stop au Gaz et Huile de Schiste (07)
Collectif “Touche pas à mon schiste !” (07)
Collectif de Valgorge (07)
Collectif Citoyen du Narbonnais Non Gaz et Pétrole de Schiste (11)
Collectifs de NGSQR du QUERCY ROUERGUE (12/46)
Collectif du Grand Valentinois (26)
Collectif Stop gaz de schiste Anduze (30)
Collectif Stop gaz Gard Rhodanien (30)
Collectif Garrigue-Vaunage (30)
Collectif cévenol CAMIS’GAZ (30)
Collectif GDS Roquedur-Le Vigan (30)
Collectif viganais contre les huile et gaz de schiste (30)
Collectif St Jean de Maruéjols (30)
Collectif Piémont Cévenol (30)
Collectif de Barjac (30)
Collectif Nîmes Anti-Schiste (30)
Collectif Hautes Cévennes (30)
Collectif Auzonnet Cèze & Ganière (30)
Collectif 32 Non au gaz de schiste (32)
Collectif du Céressou (34)
Collectif Gaz de Schiste Non Merci de Clapiers (34)
Collectif Montpeyroux, Arboras, Aniane (34)
Collectif Orb-Jaur non au gaz de schiste (34)
Collectif biterrois contre les GHDS (34)
Collectif Orb Taurou Non au GHDS (34)
Collectif NGDS Canal Lirou (34)
Collectif bassin de Thau (34)
Collectif Sète (34)
Collectif citoyen de Pézenas, Castelnau de Guers (34) 
Eco’lectif Dégaze Gignac et Environs (34)
Montpellier littoral contre les gaz et huile de schiste (34)
Collectifs Isérois Stop aux GHRM (38)
Collectif Stop gaz de schiste 39
Association Stop au gaz de schiste-Non al gas d,esquist (47)
Collectif Florac Non au Gaz de Schiste (48)
Collectif Causse Méjean - Gaz de Schiste NON ! (48)
Collectif Non Gaz La Canourgue (48)
Collectif Stop gaz d’hydrocarbures de Lorraine et d’Alsace (54, 55, 57, 67, 68, 88)
Collectif Houille ouille ouille 59/62
Collectif Stop gaz de schiste 69
Collectif citoyen Ile-de-France Non aux gaz et pétrole de schiste et de couche (Ile-de-France, Paris)
Association Gaïa (77)
Collectif NPGDS du Bocage gâtinais (77 - 89 - 45)
Collectif Non au pétrole de schiste du Pays-Fertois (77)
CRI-Nonville (77)
Collectif du Pays-de-Coulommiers (77)
Collectif briard (77)
Collectifs 83 Non au Gaz de schiste (83)
Collectif « Sanschiste 89 » (89) 
Collectif 91 Non au gaz et pétrole de schiste (91)