dimanche 1 mars 2015

Soutien des collectifs français anti-schiste aux citoyens d’In Salah

Dans le sud algérien la population d’In Salah s’oppose depuis deux mois à la fracturation hydraulique. 

Samedi 28 février 2015, craignant que la compagnie Halliburton ne procède à une fracturation hydraulique à la suite du forage effectué pour le compte de Sonatrach ces dernières semaines sur le deuxième puits d’exploration d’Ahnet (AHT-2), le mouvement citoyen d’In Salah a poursuivi sa mobilisation en se rendant à la base de vie de la compagnie américaine pour manifester son opposition.

En réaction à ce mouvement de protestation, les unités anti-émeutes de la gendarmerie ont réprimé violemment, faisant des blessés tout en procédant à plusieurs arrestations. Cette répression s’est poursuivie jusqu’au centre ville d’In Salah par le saccage de la Place de la Résistance, lieu symbolique du mouvement citoyen qui a démarré le 31 décembre 2014. Dimanche, dès les premières heures, des participants à cette manifestation citoyenne ont été
blessés au cours d’affrontements violents.

Les collectifs français opposés aux gaz et pétrole de schiste et au gaz de houille condamnent vivement ces violences exercées à l’encontre de la population d’In Salah qui a cherché légitimement et pacifiquement à se préserver des conséquences sanitaires et environnementales de telles expérimentations.

Lire le communiqué de presse intégral ici !

Pour voir les photos de la mobilisation, cliquer l'image puis l'option "ouvrir la visionneuse".


lundi 25 novembre 2013

Appel au rejet définitif des demandes de mutation

Après avoir participé à la concertation organisée par le Ministre de l'Ecologie, Jacques KRABAL, député-maire de Château-Thierry et Arnaud GOSSEMENT, avocat, appellent le Gouvernement à rejeter définitivement les demandes de  mutations des permis d'exploration d'hydrocarbures de  schiste.

Lire le communiqué de presse ici !

Lire aussi :

Posté par colfertois à 16:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 12 novembre 2013

Communiqué de Presse : Philippe Martin, ne signez pas les arrêtés de mutation des permis revendiqués par Hess Oil …

Le 8 novembre dernier, le Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable a rencontré les collectifs « anti gaz et pétrole de schiste » ainsi que les élus de l’Aisne et de la Seine et Marne touchés par les permis détenus par la société pétrolière Hess Oil France. A la suite de cette réunion, le Medde 
a publié un communiqué de presse signé par Philippe Martin. Le contenu de ce communiqué de presse n’étant pas représentatif du déroulement de cette réunion nous nous voyons dans l'obligation de le dénoncer publiquement. 

Communiqué de presse rédigé par les collectif Pays Fertois, Carmen et Bocage Gâtinais > lire le communiqué complet ici !
Lire aussi > Terra Eco > point de vue des avocats Arnaud Gossement et Oliver Meyer

lundi 14 octobre 2013

Communiqué de l'Amicale des Foreurs après la décision du Conseil Constitutionnel

Bordes le 14 octobre 2013 - La récente décision du Conseil Constitutionnel validant la loi 2011-835 du 13 juillet 2011 n’est finalement qu’un coup d’épée dans l’eau.
Cette loi validée, déclarée constitutionnelle, n’est ni modifiée ni annulée, elle reste telle que nous la connaissions avec quatre articles dont deux seulement ont été appliqués à ce jour.
Si elle a été légalement contestée, elle est devenue maintenant juridiquement incontestable, et l’exécutif doit alors l’appliquer dans son intégralité, comme nous l’exigeons depuis plusieurs mois.
Mais, que penser de toutes les déclarations, gesticulations et fanfaronnades venues de tous bords, politiques, élus, collectifs divers, complaisamment relayées par la puissance médiatique, qui nous commentent cette décision historique comme s’il s’agissait d’une victoire napoléonienne contre l’ennemi juré que serait l’industrie pétrolière ?
La nation serait ainsi soulagée et aurait éradiqué le mal suprême, à savoir l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures qui ont pourtant été à l’origine du développement et du confort dont nous jouissons actuellement.

Lire la suite ici

Coordination nationale - communiqué de presse

Le Collectif du Pays Fertois a présenté son point de vue - une victoire au goût amer -  suite à la décision du Conseil Constitutionnel du 11 octobre 2013 ; voici le communiqué de presse de la Coordination Nationale qui s'est réunie ce week-end à St Avold en Moselle .

La Coordination s'est notamment interrogée sur le fait que la majorité actuelle n'ait pas modifié la loi Jacob jugée imparfaite à l'origine et sur la judiciarisation forcenée menée par les pétroliers.

Lire le communiqué ici !


mardi 24 septembre 2013

QPC : le Conseil Constitutionnel refuse l’audition du Département et de la Région

Particulièrement concernés et attachés au maintien de cette loi, le Département de Seine-et-Marne et la Région Ile-de-France ont déposé une « requête en intervention » dans le cadre de l’examen de cette QPC. Celle-ci vient d’être refusée par le Conseil constitutionnel, sans que la raison de ce refus soit explicitée, en dépit des demandes répétées des deux collectivités.

Communiqué de presse du CG77 

dimanche 22 septembre 2013

Message de solidarité de Balcombe

Voici le communiqué de presse envoyé aujourd’hui par Kathryn de Balcombe

Bonsoir de Balcombe, et bravo les Dindons ! 

PRESS COMMENT, FOR IMMEDIATE RELEASE Sunday, September 22nd, 2013

No FiBS (No Fracking in Balcombe Society) 

Shale oil rig occupied for four hours

A drilling rig was occupied for four hours this morning by local protesters in Jouarre, a village as far south of Paris as Balcombe is south of London. At 6.53 this morning, 30 local activists climbed and chained themselves to the rig, and dropped a full-length banner from the top: STOP FORAGES (NO MORE DRILLING!). Although a fracking ban is currently in force in France, the action is timely. A well has been drilled at Jouarre by US company Hess in anticipation of the French fracking ban being overturned in early October by the Constitutional Court, a case brought by US company Schuepbach against the French State – they claim the ban is unconstitutional. The court hearing is this Tuesday, Sept 24th, and the decision is likely to be announced on October 3rd or 4th.

The rig was due to be dismantled today. Its next destination is unknown, but campaigners in Jouarre suspect that it is heading for Fonteney-de-Bossery, south of Champagne, right by the Nogent-sur-Seine nuclear power station, on the banks of the Seine, 110km from Paris.

A spokesman for the Jouarre protesters said: ‘By this action we want to draw press and public attention to this farce. We want to remind president Hollande of his promise that there would be no exploration in France for unconventional oil and gas. We demand an end to exploratory drilling for coal bed methane, shale gas and oil, the withdrawal or rejection of all permits for oil and gas exploration, that all projects like this one here at Jouarre should be abandoned, and that the Government should commit to a real transition towards green energy.  We are taking this action because the oil and gas lobbies are determined to press ahead with exploration and extraction of ‘extreme’ energy sources in France with no regard whatsoever to public outrage. We are here to defend our water and our air, our health, the beauty of our countryside, the green alternatives, and a vision of a world driven by more important objectives than profit. WE SAY NO TO SHALE OIL AND GAS AND COAL BED METHANE, TODAY, TOMORROW, HERE, EVERYWHERE.

Balcombe residents will join the French national protest against coal bed methane and shale oil and gas in Montélimar on October 19th.

Contact: No FiBS 01444 811682  0772 005 0772 

samedi 24 août 2013

Communiqué de presse - Solidarité avec les opposants au forage d’exploration visant du gaz de schiste à Balcombe

balcombe cuadrilla

Depuis près d’un mois, des citoyens britanniques s’opposent pacifiquement, mais avec détermination, à un forage d’exploration visant des hydrocarbures non-conventionnels (gaz ou huile de schiste) à Balcombe. Suite à une première vague d’interpellations, le 26 juillet dernier, les Collectifs français « non aux pétrole et gaz de schiste et gaz de houille » ont adressé un courrier à tous les eurodéputés, pour exprimer leur préoccupation devant une politique de plus en plus répandue en Europe visant à faire passer par la force, voire la violence policière, des projets mettant en péril la qualité de l’environnement, la santé et la sécurité des citoyens et l'économie locale.

Lire le communiqué complet et la liste des signataires

Posté par colfertois à 23:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 9 août 2013

Arrêt immédiat du forage de Hess Oil France à Jouarre, 77 !

Photo Stéphane

Mardi 6 août 2013, le pétrolier américain Hess Oil France a commencé un forage exploratoire sur la plateforme de la Petite Brosse à Jouarre en Seine-et-Marne dans le cadre du permis de Château-Thierry, 51-77. Hess met en oeuvre ce que son président B. Demont a affirmé à l’AFP* «…permettre de localiser du pétrole pour lequel les techniques de production (…) sont interdites…».

Les collectifs* soutiennent le collectif du pays fertois dans sa lutte. Ensemble nous dénonçons ce forage qui a pour objectif explicite l’exploration de la roche-mère** laquelle renferme du pétrole de schiste. C’est une étape dans la recherche d’hydrocarbures non conventionnels sur le territoire
national ; nous demandons donc l'arrêt immédiat de ces travaux. 

*Collectifs non aux pétrole et gaz de schiste et de houille*
> lire le communiqué de presse complet

lundi 25 février 2013

Communiqué sur action de Jouarre le 22 février 2013

JOUARRE 22 FEV 2013 INTERVENTION JPP

Dans le Pays Fertois, le pétrole de schiste, ce n’est pas fini !

Les Briards disent NON à ce projet dévastateur pour notre territoire.

Aujourd’hui, Hess affirme être intéressé par les hydrocarbures conventionnels, ce qui justifie le forage de Jouarre. Rappelons qu’au moment où le permis d’exploration a été accordé, il s’agissait d’un forage non conventionnel, avec fracturation, à la recherche d’huile de roche-mère (pétrole de schiste).

Les propos de Hess peuvent changer, le sous-sol, lui reste identique !

Lire le communiqué complet