mercredi 27 janvier 2016

Pourquoi les pétroles de schiste sont les nouveaux subprimes

C'est le Figaro qui le dit !

Résultat de recherche d'images pour "crack boursier"Alors qu'un minikrach frappe les principales places mondiales, Benjamin Masse-Stamberger analyse les risques d'explosion de la bulle liée aux prêts aux acteurs du pétrole de schiste aux Etats-Unis. Une situation qui rappelle celle qui a précédé la crise de 2008.

There will be blood! Voici la phrase qui revient en boucle, en ce moment, sur les marchés financiers. Pourquoi ? D'abord, parce que les acteurs financiers vivent depuis le début de l'année un krach rampant, avec des baisses de plus de 10 % des principales places mondiales.

Le Figaro > lire l'article complet

Posté par boucheaoreille77 à 14:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


mercredi 2 décembre 2015

Un atelier "le schiste, ce n'est pas fini!" à Montreuil samedi 5 et dimanche 6 décembre

Vous qui lisez ce blog, vous savez que "le schiste ce n'est pas fini!".

Vous avez participé à des manifestations, des réunions, des projections, des discussions.

Mais vous savez aussi que depuis que la foreuse a quitté la plateforme de Jouarre, en septembre 2013, la chape de plomb est retombée sur l'ensemble des media (ou presque). Les informations concernant les gaz et pétrole de schiste sont peu disponibles, vous avez sans doute remarqué qu'autour de vous, beaucoup de gens ont l'impression que tout est rentré dans l'ordre, que le danger s'est éloigné. 

Nous vous proposons de participer à l'atelier “le schiste, ce n'est pas fini!” qui se déroulera dans le cadre du forum climat, à Montreuil les 5 et 6 décembre, en parallèle des réunions officielles de la COP21 animé par des militants de différents collectifs français. 

Nous tiendrons "salle ouverte", pendant les deux jours, 

de 10 heures à 18 heures 30

au lycée Jean-Jaurès, salle 427,

rue Dombasle, à Montreuil, pas très loin de la mairie.  

Un atelier, ça veut dire quoi?

C’est d’abord un espace de rencontre, un espace de discussion, d’échange. 

C'est un lieu sans tribune, ni tribuns où vous pourrez trouver des réponses aux différentes questions que vous vous posez concernant les gaz et pétrole de schiste. 

C’est un espace où il n'y aura pas de prise de parole à heure fixe, pas de discours, mais un lieu avec de quoi s’informer (documentation, audio-visuels) et des personnes ressource (membres de différents collectifs) pour dialoguer et poser, directement, sans contraintes de temps, toutes ces questions concernant les hydrocarbures extrêmes qui vous taraudent :

• Puisqu’une loi interdit la fracturation hydraulique en France, pourquoi s'obstiner à lutter ?

• Pourquoi les industriels croient-ils encore au gaz de schiste en France ?

• Que deviendra cette loi en cas de changement de majorité ?

• Y a-t-il encore des permis d’exploration en cours en France ? De nouveaux permis ont-ils été signés ? Dans quel secteur ?

• Pourquoi le nouveau code minier, en préparation, va-t-il favoriser l’exctractivisme à tout va?

• Comment les lobbies nous promettent une extraction « propre » ? Quels sont les “mensonges” ?

• Quelle différence entre pétrole et gaz de schiste ? Entre gaz de houille et gaz de couche ?

• Pourquoi le gaz de schiste n’est pas le bon carburant pour une diminution du rejet des gaz à effet de serre ?

• Réchauffement global et pétrole et gaz de schiste ?

• Peut-on fracturer sans que cela ne se voie ?

• Que se passe-t-il dans le Nord de la France et en Lorraine, avec le gaz de couche ?

• Que sait-on de la relation avec le monde de la finance? Le schiste, une pyramide de Ponzi ?

• Et la géopolitique dans tout ça? 

• Quels sont les impacts environnementaux, sanitaires et sociaux ?

• Que se passe-t-il ailleurs dans le monde : en Grande-Bretagne, en Roumanie, au Maghreb, en Argentine, aux Etats-Unis, au Canada, etc. ?

• Pourquoi des méga-projets de gazoducs à travers l’Europe et entre l’Afrique du Nord et l’Europe ?

• La France est-elle le seul pays où la fracturation hydraulique est interdite ?

• Qu’est qu’un « moratoire » ?

• On a parlé d'une bulle spéculative, pourquoi? Comment ça fonctionne? 

• Il est question d'un nouveau code minier, qu'est-ce qu'il y a dedans? 

• Quel est l'impact de la baisse actuelle du prix du pétrole ?

• Quels liens avec les autres mouvements sociaux ? Pour l’eau, contre l’accaparement des terres, les grands projets inutiles… ? …

••• Et toutes les questions qui vous plairont ;-)

 

Un atelier, ça se passe comment?

Une salle, quelques tables disséminées dans la salle, quelques chaises. 

Des militants disponibles, des documents à disposition sous forme de panneaux, de classeurs, de vidéos visisbles sur des tablettes, 

Des quiz, pour faire fonctionner votre mémoire

Quelques petits gâteaux et des boissons chaudes…

Et du temps pour les uns ou les autres… des questions, des réponses. 

Le droit de ne pas savoir, le droit de poser les questions qu’on n’ose pas poser en réunion publique!  

L'atelier sera ouvert  à partir de 10 heures du matin, jusqu'à 18 heures 30, le samedi 5 et le dimanche 6 décembre, au lycée Jean-Jaurès, rue Dombasle à Montreuil, salle 427. Le métro le plus proche : Mairie de Montreuil, ensuite un petit peu de marche à pied, et vous y êtes. 

En faisant circuler cette information, vous serez déjà un acteur de cet atelier!

Le combat concernant les énergies extrêmes, les hydrocarbures non conventionnels est loin d’être terminé.

Les pétroliers sont encore à l'œuvre, sans faire de bruit…

mardi 1 décembre 2015

Pendant toute la cop21, écoutez la radio "Touche pas à mon schiste!”

La radio Touche pas à mon schiste est présente pendant tout le temps de la Cop21 avec une émission par jour !

Chaque jour, écoutez les messages de Maxime Combes et les commentaires des chroniqueurs de cette web radio !

mercredi 4 mars 2015

Ségolène Royal signe la prolongation exceptionnelle du permis de St Just en Brie

Mise à jour du 6 mars - article Actu Environnement > cliquer le lien en dernière ligne ci-dessous.

Arrêté du 23 février 2015 accordant la prolongation exceptionnelle du permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures conventionnels liquides ou gazeux, dit « Permis de Saint-Just-en-Brie »

Comment est-il possible que la ministre, Ségolène Royal, signe un arrêté accordant la prolongation exceptionnelle du permis exclusif de recherche de mines d'hydrocarbures CONVENTIONNELS. 

Cette notion n'existe pas dans le code minier ! 

Dans le rapport (3392) produit pour l'Assemblée Nationale, signé par Michel Havard et Jean-Paul Chanteguet (4 mai 2011), on trouve page 25: 

La recherche d’huile de roche-mère est plus avancée dans le bassin parisien. Elle s’opère à partir de permis exclusifs de recherches non dédiés. Ces permis ne distinguent pas le type de gisement recherché et l’on peut espérer trouver sur un même périmètre des accumulations traditionnelles et des gisements de d’huiles de roche-mère à des horizons différents (Lias et Trias). Les recherches peuvent également être conduites sur le périmètre d’une concession accordée pour l’exploitation d’une accumulation traditionnelle. Ainsi, c’est à partir de la concession dite de «Champotran » que Vermillon REP a foré deux puits de recherches d’huile de roche-mère qui produisent actuellement quelques m3 par jour.

A l’examen des déclarations d’ouverture des travaux miniers, il apparaît que deux opérateurs se proposent de réaliser des forages « tests » de production d’huile de roche-mère à partir d’un puits vertical : Toreador Energy France et Vermilion REP.

Toreador, associé aujourd’hui à la société Hess, a obtenu en octobre 2010 un arrêté préfectoral encadrant ses travaux miniers pour le forage de trois puits de recherches sur son permis de recherche dit de « Château-Thierry ». Il a déposé d’autres déclarations de travaux pour son permis de recherche de « Mairy ». Des projets de forage d’exploration sont également formés pour le permis de recherches de Leudon-en-Brie.

Vermilion REP dispose d’arrêtés préfectoraux pour poursuivre ses travaux de recherches d’huile de roche-mère sur ses concessions dites de « Champotran » et de « Donnemarie ». Vermilion REP envisage également des travaux de recherche à l’horizon Lias dans son permis de recherches de « Saint-Just-en-Brie ».

Lire aussi article du 6 mars 2015 - Actu Environnement > Gaz de schiste : vers le renouvellement des permis bloqués depuis 2011 ?

mardi 15 avril 2014

Un temps de Pauchon - Résistances avec Isabelle Lévy

No Gazaran © Hervé Pauchon - 2014

Il y a trois ans, des milliers de citoyens découvrent que des permis d’exploration de gaz de schiste ont été accordés dans le plus grand secret. Ce déni de démocratie provoque alors une mobilisation sans précédent qui enflamme le sud-est de la France et fait reculer l’industrie pétrolière. Un rapport de force s’instaure.

Face à la pression du lobby gazier sur le gouvernement, citoyens et élus locaux se préparent à la désobéissance civile. Ils dénoncent l’illusion d’un eldorado financier et les risques sur la santé et l’environnement. Mais de nouveaux forages démarrent.

Cette résistance faite de solidarité, d’imagination et d’intelligence collective sera-t-elle suffisante pour relancer le débat sur la transition énergétique ?

France Inter > Un Temps de Pauchon > Résistances

Posté par boucheaoreille77 à 20:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


jeudi 13 mars 2014

GHDS : Pas d'obligation d'étude d'impact environnemental en Europe

Si nous avons eu une bonne nouvelle à Nonville, à Bruxelles, il n'en est pas de même : 

Le Parlement européen a définitivement adopté la révision de la directive portant sur les évaluations d’impact environnemental (EIE) de certains projets publics et privés. Les eurodéputés écologistes ont, eux, voté contre cet accord législatif qui n’inclut pas les activités d’exploration et d’extraction des gaz de schiste dans la liste des activités devant obligatoirement faire l’objet d’une EIE. Ils dénoncent l’absence d’encadrement de la fracturation hydraulique en Europe.

EELV au Parlement Européen > lire l'article complet

Posté par colfertois à 09:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 3 février 2014

IMPORTANT ! Concession de La Conquillie - enquête publique

Lors de notre rencontre le 1er février à la Petite Brosse, Jouarre (voir la vidéo) a été évoquée la concession de la Conquillie pour laquelle une enquête publique est ouverte jusqu'au 8 février.

La parole peut donc être prise par tout citoyen ; c'est une occasion à saisir. A fortiori, n'hésitez pas à transmettre ce dossier à vos contacts qui pourront à leur tour participer à cette enquête publique. 

Comme convenu, voici un dossier allégé, rédigé par Vermilion REP, dans le cadre d’une demande d’octroi d’une concession d’exploitation d’hydrocarbures liquides ou gazeux dite « concession de la Conquillie ». 

Vous trouverez également quelques points pouvant faire l’objet de remarques ou de questions (au choix) à la commissaire-enquêtrice en charge de l’enquête publique. Les remarques ou les questions peuvent être transmises jusqu’au 8 février.

Il est possible d’envoyer des documents à l’appui des questions ou des remarques.

Tout ceci peut être fait par courrier :

A l'attention de Dominique Mekail, commissaire-enquêtrice
Enquête publique « concession de la Conquillie »

Mairie de Bannost-Villegagnon
2 rue de la Gare
77970 Bannost-Villegagnon

ou par mail : dominiquemekail@gmail.com

Les points dans le document joint peuvent être utilisés « à l’unité », comme vous le souhaitez. Vous pouvez les utiliser comme éléments documentaires, et réécrire votre contribution comme vous le souhaitez ou bien utiliser le texte tel quel en faisant un copier/coller pour rédiger votre courrier. 

Si vous avez besoin de précisions complémentaires, n’hésitez pas à nous contacter via la rubrique contact.  

A vos claviers ! > Voir le dossier intégral ICI !

mercredi 29 janvier 2014

Lettre ouverte des collectifs à Arnaud Montebourg

Monsieur le Ministre,

C'est avec une grande indignation que nous avons entendu vos propos sur les "gaz de schiste", le 23 janvier dernier sur Europe 1. 

Alors que, par ces propos, vous reconnaissez l'existence d'un problème environnemental et affirmez qu' "aux Etats-Unis les dégâts sont très importants", vous préconisez à nouveau la recherche des hydrocarbures dits de schiste dans notre pays, et ce malgré la loi qui interdit l'usage de la fracturation hydraulique. Vous voulez donc que l'on y "réfléchisse ensemble de manière raisonnable".

Mais qu'est-ce qui est "raisonnable" pour vous ?

Lire la suite de la lettre ici !

vendredi 6 décembre 2013

Gaz de schiste : Krabal maintient la pression

On parle encore de gaz, mais bon... disons qu'il s'agit d'une expression générique ! Dans le Bassin Parisien, il s'agit de pétrole et non de gaz (n repetita).

La semaine dernière, Philippe Martin, le ministre de l’Écologie, a annoncé qu’il n’autoriserait pas la mutation des sept permis de forage accordés dans le bassin parisien, y compris ceux de Château-Thierry et Fère-en-Tardenois, reconnaissant ainsi qu’ils étaient destinés à rechercher du gaz de schiste.

Si le député axonais Jacques Krabal s’est réjoui de cette nouvelle, il n’en maintient pas moins sa pression sur le gouvernement afin que les paroles soient concrétisées par les écrits.

Il demande notamment que soit éclaircie la question concernant l’actuel détenteur du permis de Château-Thierry, lequel a changé de main à plusieurs reprises.

Le maire de Château-Thierry a sollicité le ministre pour qu’il classe également sans suite les demandes d’autorisation déposées pour le secteur de Soissons.

Source > Aisne Nouvelle